PROJET INUTILE LYON TURIN FERROVIAIRE

UTILISONS LES INFRASTRUCTURES EXISTANTES

Articles, Projet

Les politiques ont-ils perdu le contrôle du Lyon Turin?

Les Chamois vous proposent la lecture d’un texte rédigé par un opposant italien au Lyon Turin. La traduction peut contenir des approximations qui nous l’espérons ne modifient pas le sens du propos.

Ce texte pose une question clef. Monsieur Macron a déclaré la pause sur les grands projets en juillet 2017. Le gouvernement italien a suspendu les travaux d’exécution et le Ministre des transports Monsieur Toninelli a déclaré fin juillet qu’en attente de la décision sur la réalisation du projet « Personne ne signe quoi que ce soit pour l’avancement des travaux, nous le considérerions comme un acte hostile »

Or depuis ces déclarations, le promoteur TELT déploie son plan d’actions et égrène les appels d’offre sans faillir. Le lobby pro-Lyon Turin multiplie les actions de communications. Nous pouvons légitimement nous interroger sur la capacité de contrôle des politiques et gouvernements élus du peuple sur ce projet.

Le silence du gouvernement et les sourires des ennemis par Luigi casel

Je déclare que je n’écris pas au nom du mouvement No-Tav (Non au Lyon Turin) mais seulement en mon nom, un citoyen de la Valle di Susa

Six mois se sont écoulés depuis le 4 mars. Plus de trois depuis la formation du nouveau gouvernement. Au moins deux mois écoulés depuis que le ministre Toninelli a déclaré que le gouvernement prendrait une décision sur le Lyon Turin avant la fin de l’année après en avoir évalué le bilan coûts / avantages. Mais surtout, il a déclaré qu’avant cette décision, toute action visant à faire progresser les travaux serait considérée comme un acte hostile au gouvernement lui-même.

Je suis resté silencieux jusqu’ici car cela semblait juste de dire « laissons les travailler”. Maintenant j’ai vu travailler, pas le gouvernement, le parti 5Stelle, Di Maio, Toninelli, Castelli, Carabetta, etc. J’ai vu travailler les entreprises qui occupent en ce moment le territoire de la vallée de Suse, j’ai vu travailler Monsieur Virano (Directeur Général de TELT), Monsieur Foietta (Commissaire extraordinaire du gouvernement pour le Lyon Turin) (nommé par le gouvernement), qui progressent avec des arguments spécieux et inutiles. J’ai vu le Cipe (Comité interministériel pour la programmation économique) (qui n’est pas une entité abstraite mais composée de représentants du gouvernement et, si vous allez voir la composition actuelle, majoritairement contrôlée par M5S).

J’ai vu et je vois travailler tous les composants SI TAV (Oui au Lyon Turin) qui ont naturellement tout le loisir d’engager / gaspiller le plus d’argent possible afin de rendre économiquement inacceptable une annulation du projet. Il n’est pas utile d’être ministre pour comprendre que plus il y aura de contrats attribués, plus les pénalités seront importantes et que la stratégie de sortie deviendra contraire à la logique économique.

Depuis que Monsieur Toninelli a parlé, de nombreux actes d’hostilité ont été réalisés et le silence du ministre est mortel. Dans le silence, nous continuons à gaspiller de l’argent, à dévaster les territoires, à créer des problèmes pour la santé des citoyens, à militariser les territoires, à revigorer les pratiques d’utilisation de l’argent public contre lesquelles le M5S se battait. Il était difficile de se taire pour “les laisser travailler”. Se taire face à la fermeture des ports aux migrants via twitter (Monsieur Toninelli), les accords sur ILVA (Aciérie de Tarente) (copier-coller de ceux conçus par Monsieur Calenda (Ministre du Développement économique 2016-2018)), aux non-sens embarrassants mis en évidence lors de l’effondrement du pont Morandi (bavardages sachant que cela ne peut être que des bavardages), aux positions sur le Terzo Valico, au bégaiement sur le TAP (TransAdriatic Pipeline), à l’accord avec un parti réactionnaire et xénophobe. C’était vraiment difficile, mais je l’ai fait pour la cause. Maintenant, la lacération des fermetures de routes, des terres occupées, l’arrogance impénitente qui continue de faire du mal à ma terre, ne me permet plus de me taire et de « les laisser travailler. » Simplement car ils ne sont pas en train de travailler et ce non travail permet aux autres de travailler et de travailler beaucoup plus activement que lorsqu’il y en avait d’autres au gouvernement. Et quand peut-être Monsieur Toninelli décidera de regarder au-dessus de ses lunettes, alors il sera trop tard. C’est le moment de l’action politique, pas demain ni après-demain. Je sais qu’il y a de nombreux partisans du M5S qui souffrent de cette attitude. Ils sont NO-TAV (Non au Lyon Turin), ils l’ont toujours été et le seront toujours. C’est à ces élus (malheureusement il n’y a plus Monsieur Marco Scibona) que je m’adresse. Il n’y a pas beaucoup de temps et je leur demande un geste fort pour éviter la marginalisation et le témoignage. Je leur demande une autosuspension du Mouvement 5 étoiles tant que Monsieur Toninelli ne respecte pas ce qu’il a dit et qui a été écrit dans le programme du gouvernement. J’ai l’impression que sans un tel geste, tout restera dans les sables mouvants et les sourires des SI-TAV (oui au Lyon Turin) seront toujours plus larges. En tout cas, nous continuerons à être là et nous continuerons à faire ce que nous avons toujours fait au cours des trente dernières années … Résister pour la dignité d’exister

Lire : Le Texte en italien

 

1 Comment

  1. Maurienne 73300

    BRAVO ! LUIGI
    IO SONO FRANCESE – IL TUO FRATELLO

Leave a Reply

Theme by Anders Norén