PROJET INUTILE LYON TURIN FERROVIAIRE

UTILISONS LES INFRASTRUCTURES EXISTANTES

Articles, Chiffres, Projet

Inutilité du Lyon Turin : des gains de temps irréalistes pour les voyageurs

Le gain de temps inexpliqué de 3 heures est depuis 2006 l’argument majeur de la communication des pro Lyon Turin. La présentation favorable a encore frappé!

Le dossier d’enquête préalable à la DUP de la section transfrontalière du Lyon Turin présente des données contradictoires. Le gain de temps de 3 heures entre Paris et Milan valorisé en page 13 de la notice explicative est contredit en pages 44, 45 et 46 de l’analyse socio-économique. La comparaison  réalisée sur les temps de trajet théoriques sans arrêt indique un gain de temps de 1h28min

En 2006, le gain de temps de 1h28min est argumenté ainsi :

Nouvelle section transfrontalière Saint Jean de Maurienne – Suse/Bruzzolo : gain de 43 min

La ligne LGV entre Lyon – Sillon Alpin (Montmélian) : gain de 28 min

Second tube de la ligne mixte Sillon Alpin – Saint Jean de Maurienne : gain de 17 min

Or la nouvelle LGV et le second tube de la ligne mixte sont exclus de la DUP des accès aux Lyon Turin et reportés à très long terme. Le seul gain de temps serait donc de 43 min

Avec les éléments connus en 2018, le gain de temps apporté par la section transfrontalière (tunnel de base) serait de 19 min pour un investissement de 8.6 milliards d’euros

Analyse du gain de temps potentiel  de 43 min apporté par la section transfrontalière

Les gains de temps théoriques sont calculés avec une vitesse de 220 km/h pour les trains de voyageurs sur une distance de section transfrontalière en 2006 de 74.6 km et comparés au temps de trajet sur une ligne existante de 87 km à une vitesse moyenne de 85 km/h.

En 2017, la vitesse moyenne sur l’itinéraire existant s’établie à 96 km/h sur ces 87 km

Au regard de l’expérience du tunnel sous la manche, il apparait que la capacité d’un axe ferroviaire est lié à l’écart de vitesses entre les trains de marchandises et les trains de voyageurs. Lorsque les écarts de vitesses grandissent la capacité marchandise de la ligne diminue. Sous la Manche cet écart est fixé à 20 km/h. Pour atteindre l’objectif prioritaire du transport de marchandises, il est donc probable que la vitesse des trains de voyageurs sera réduite à 140 km/h. Il semble que cette réduction soit en cours au nouveau tunnel du Saint Gothard suisse

Voir article de Michel Beguelin : Exploitation tunnel du Saint Gothard 1/2

Voir article de Michel Beguelin : Exploitation tunnel du Saint Gothard 2/2

Enfin, en 2018, la distance de la section transfrontalière est de 65 km soit une réduction de 9.6 km

Avec ces nouveaux éléments, le gain de temps de trajet théorique du projet Lyon Turin s’établit à 19 min

1 Comment

  1. Maurienne 73300

    Stupéfiant le lien vers “l’air fait de la résistance” par Michel Beguelin
    Nouveau tunnel du Gothard consommation de courant de 20 % supérieure à la ligne de montagne
    Pensez à tout lire
    Bravo les chamois

Leave a Reply

Theme by Anders Norén